— Solidité du modèle Peugeot Invest confortée, activité soutenue en 2020

Solidité du modèle Peugeot Invest confortée, activité soutenue en 2020.

  25 mars 2021
Communication Peugeot Invest
Télécharger le document
télécharger  
 
  • Résistance de l’ANR par action à 179,6 €, soit une performance de + 1,3 %

  • Renforcement au capital de Peugeot SA dans d’excellentes conditions

  • Dynamique soutenue des investissements (271 M€ hors renfort dans PSA) et des cessions (282 M€) qui contribue à la bonne diversité des actifs et prépare l’avenir

  • Soutien réitéré à la création de Stellantis, concrétisée le 16 janvier 2021

  • Dividende de 2,35 € par action

  • FFP deviendra Peugeot Invest à l’issue de l’Assemblée générale du 31 mars 2021

 

Le Conseil d’administration, réuni le 24 mars 2021 sous la présidence de M. Robert Peugeot, a arrêté les comptes de l’exercice 2020.

 

ANR par action : 179,6 € soit +1,3 %

 

Au 31 décembre 2020, l’Actif Net Réévalué (ANR) par action s’établit à 179,6 € contre 179,5 € au 31 décembre 2019, soit une performance de +1,3 % sur l’année (dividende inclus). La valorisation de la participation dans Peugeot SA a bénéficié de la hausse du titre de 5 % en 2020, mais aussi du renfort réalisé au printemps 2020 au moment de la chute des marchés boursiers. L’évolution des valorisations des participations cotées a été contrastée puisque celles exposées au secteur de l’aéronautique comme Safran ou Lisi ont connu une baisse marquée alors que les performances des autres sociétés cotées se sont neutralisées. Les actifs non cotés ont, de leur côté, bien progressé, mais leur performance a été en grande partie absorbée par la dépréciation du dollar.

 

 

Un résultat net consolidé de 134 M€

Le résultat net consolidé, part du groupe 2020, s’élève à 134 M€ contre 131 M€ publié en 2019. Il bénéficie de la création de valeur liée à l’equity swap mis en place pour l’acquisition de 2 % du capital de Peugeot SA. La valorisation de l’instrument dérivé jusqu’à son débouclement le 9 décembre 2020 a contribué au résultat net part du groupe à hauteur de 105 M€. Les dividendes reçus sont en recul significatif, les participations ayant souvent privilégié la protection de leur bilan dans un contexte de crise sanitaire.



 

Faits marquants 2020

 

Peugeot 1810

En 2020, FFP et son actionnaire majoritaire ont regroupé leurs titres Peugeot SA au sein d’une filiale commune, dénommée Peugeot 1810. FFP y a aussi apporté ses titres Faurecia. FFP détient 76,5 % du capital de Peugeot 1810. En mars 2020, un contrat d’equity swap a été conclu avec un prestataire de services d’investissement, permettant d’acquérir 2 % du capital de Peugeot SA, soit un total de 18,1 millions d’actions pour un montant de 228 M€. Il a été dénoué de manière anticipée en décembre 2020 dans le cadre de la fusion entre Peugeot SA et Fiat Chrysler Automobiles NV qui a eu lieu le 16 janvier 2021. Au 31 décembre 2020, Peugeot 1810 détenait 14 % du capital et 19,4 % des droits de vote de Peugeot SA.

 

Participations

En juillet 2020, FFP a cédé 1 % du capital du Groupe SEB au cours d’un placement accéléré. Le placement a été fait à un prix de 138,5 € par action, pour un montant total de 69 M€. A l’issue de l’opération, FFP demeure un actionnaire significatif du groupe avec 4,0 % du capital et 5,2 % des droits de vote. Les titres vendus affichent une performance de 5,0x, sur 16 ans (dividendes inclus). En novembre 2020, FFP a cédé dans le cadre d’un contrat de cession à terme à échéance mars 2021 un tiers de sa participation dans Safran, soit 1,1 million d’actions pour un montant de 132 M€. Actionnaire historique du groupe Zodiac depuis 2006, FFP avait contribué au rapprochement avec Safran et à la création d’un leader mondial de l’aéronautique en 2018. Depuis la fusion, FFP a réalisé un TRI de 14,4 % sur son investissement dans Safran. La vente a été débouclée le 5 mars 2021.

 

Co-investissements

L’année 2020 a de nouveau été active en termes de co-investissements, auprès de nouveaux partenaires et de partenaires existants. 126 M€ ont ainsi été déployés sur des thèses d’investissement porteuses, financés par 156 M€ de cessions qui ont permis de cristalliser la création de valeur de ces actifs.

Les nouveaux co-investissements ont été réalisés dans les secteurs de la santé et du digital :

  • FFP a investi 15 M$ aux côtés de Venturi, dans la société LivSpace, une plateforme digitale indienne, leader du marché de l’aménagement d’intérieur clé en main ;
  • FFP s’est également engagée à investir 15 M$ aux côtés de Crescent Point dans Jianke, une entreprise chinoise spécialisée dans la distribution de médicaments en ligne et qui a récemment développé une plateforme de téléconsultation ;
  • FFP a été appelée de 17 M€ sur son engagement de 25 M€ aux côtés d’Archimed dans Polyplus, leader mondial des réactifs de transfection, consommables utilisés pour la production de thérapies cellulaires et géniques, un domaine biotechnologique en très forte croissance.

Le déploiement de capitaux avec les partenaires JAB Holding et ArchiMed, respectivement dans les cliniques vétérinaires et dans la santé, s’est poursuivi et 58 M€ y ont été investis. FFP s’est par ailleurs engagée avec JAB Holding à participer à l’augmentation de capital de sa plateforme de restauration pour 20 M$ avec des actions de préférence qui ont été appelées début 2021. Des cessions significatives ont financé ces nouveaux développements :

En septembre 2020, PAI Partners a finalisé la cession de Roompot, opérateur de villages de vacances néerlandais dans lequel FFP avait investi aux côtés de PAI en 2016. La transaction génère un produit de cession de 30 M€, soit une performance de 3,4x pour FFP ;

- Après avoir participé à une nouvelle augmentation de capital pour 25 M$ dans la société Lineage en janvier 2020, FFP a exercé une liquidité partielle sur son premier investissement de 25 M$ réalisé en avril 2017 et cédé 85 M$, soit une performance nette de 3,4x ;

- JAB Holding  a offert la liquidité à ses investisseurs sur la participation dans Keurig Dr Pepper. FFP a ainsi reçu 55 M€ en cash et 106 M€ de titres KDP avec des lock-ups étalés sur l’année 2021.

 

Fonds de capital-investissement

FFP a poursuivi sa stratégie d’engagements dans des fonds de capital-investissement en prenant 10 nouveaux engagements pour un total de 106 M€ dans les fonds Consonance II, Incline V, Insight Partners XI, K V, Webster Capital V, Montefiore V, Summit Partners Europe III, Croissance IV, Alpha Diamant IV et Good Harvest Venture I.

Durant l’exercice 2020, les appels se sont élevés à 106 M€. De nombreuses cessions ont été réalisées par les fonds conduisant à un niveau de distributions de l’ordre de 40 M€ sur l’année.

 

Immobilier

FFP a poursuivi sa stratégie immobilière, en s’appuyant sur des tendances de croissance à long terme comme la construction bas carbone et le coliving.

En juin 2020, FFP a augmenté son exposition à l’immobilier en investissant dans Arboretum à hauteur de 25 M€, projet qui consiste à construire un campus bas carbone de 126 000 m² de bureaux. La structure en bois massif de ce projet au sein du quartier de la Défense offrira des conditions de travail favorables et pourra accueillir 8 000 à 10 000 personnes.

En novembre 2020, FFP a réalisé un co-investissement avec l’équipe immobilière de LBO France dans Colonies, à hauteur de 15 M€. Colonies est leader en France du coliving, un nouveau mode de vie en collectivité à mi-chemin entre la colocation et le séjour de courte durée en location meublée.

En 2020, FFP a poursuivi son partenariat avec ELV Associates aux Etats-Unis. La société a réalisé dans ce cadre cinq nouveaux investissements pour un montant total de 15 M$ et bénéficié de cinq cessions pour un montant total de 19 M$ avec des TRI compris entre 13 % et 24 %.

 

Endettement financier

En septembre 2020, FFP a lancé sa première émission obligataire sous forme de placement privé de type US PP pour un montant total de 150 M€ à échéance 10 ans, assorti d’un coupon annuel fixe de 2,60 %. Cet US PP a permis à FFP d’allonger significativement la maturité moyenne de son endettement et de diversifier ses sources de financement. Le produit de ce financement est affecté à la poursuite de la stratégie d’investissement de FFP.

Au 31 décembre 2020, la dette nette de FFP s’élève à 1 023 M€ contre 763 M€ au 31 décembre 2019. Les lignes de crédit non utilisées fin 2020 totalisent 741 M€.

 

Evénements postérieurs à la clôture

La fusion entre Peugeot SA et Fiat Chrysler Automobiles qui a mené à la création de Stellantis a pris effet le 16 janvier 2021. Stellantis regroupe désormais 14 marques et aura vendu au total 6 millions de véhicules en 2020 ce qui en fait l’un des principaux groupes automobiles mondiaux. Le groupe est coté sur les bourses de Paris, Milan et New York.

En mars 2021, Stellantis a distribué à ses actionnaires la participation qu’elle détenait en titres Faurecia. Peugeot 1810, filiale à 76,5% de FFP, détient ainsi 3,14 % du capital de Faurecia.

FFP a réalisé en février 2021 l’acquisition d’une participation minoritaire dans International SOS pour un montant de 306 M$. International SOS propose des prestations de prévention médicale et de sécurité, d'accès aux soins et d'intervention en cas d'urgence, aux entreprises internationales et aux organisations gouvernementales.

FFP a cédé en février 2021 la totalité de sa participation de 10,1 % du capital de l’IDI, pour un montant de 27,2 M€, faisant ressortir une performance de 2,3x les capitaux investis. Après avoir vendu un tiers de sa participation à terme en novembre 2020, FFP a poursuivi les cessions de ses titres Safran . FFP a ainsi cédé 1,1 millions d’actions pour un montant de 132 M€. FFP a annoncé en février 2021 sa volonté de changer sa dénomination sociale en Peugeot Invest. Avec ce nom clair et descriptif, la société d'investissement cotée confirme son ancrage dans l’histoire Peugeot, débutée il y a plus de deux cent ans, et particulièrement son ADN industriel, familial, responsable et de long terme. Il renforce encore davantage la légitimité acquise par FFP depuis de nombreuses années en tant que société d’investissement. Cette décision est soumise à l’approbation de l’Assemblée générale des actionnaires du 31 mars 2021.

 

Dividende

Le Conseil proposera à l’Assemblée générale du 12 mai un dividende ordinaire de 2,35 € par action, en croissance de 9 % par rapport à l’année dernière.

 

Commentant ces résultats, Robert Peugeot, Président de FFP, a déclaré :

« L’année 2020 a été bien sûr marquée par la crise sanitaire, et je suis heureux que nos équipes aient pu la traverser sans conséquences majeures, tout en maintenant, grâce au télétravail, une pleine activité. Malgré l’impact de la crise sur les valorisations des acteurs de l’aéronautique, la qualité et la diversité de nos autres investissements ont permis à notre Actif net réévalué d’afficher une performance positive en 2020.

Janvier 2021 a marqué une étape importante pour l’histoire industrielle de FFP avec la création de Stellantis puis la distribution des actions Faurecia qui nous permet de devenir un actionnaire direct de ce grand équipementier. Nous avons montré notre confiance dans leurs perspectives en nous renforçant au printemps 2020.

Je me réjouis enfin de notre changement de nom imminent, sous réserve de la validation de nos actionnaires, en Peugeot Invest, qui reflète à la fois notre histoire et notre avenir, notre patrimoine et notre expertise de l’investissement.»

 

Bertrand Finet, Directeur Général de FFP, poursuit : « 2020 a été une année très active qui s’inscrit dans la continuité de notre stratégie. FFP a fait preuve de son agilité dans un environnement de marché très volatile en se renforçant à hauteur de 2 % du capital de Groupe PSA au creux des marchés, en cédant 20 % de notre participation dans SEB et en réalisant la cession à terme d’un tiers de notre participation dans Safran, complétée par les cessions opérées ces derniers jours.

FFP a également continué à préparer l’avenir en réalisant près de 271 M€ de nouveaux investissements sur trois continents et dans des industries porteuses telles que la santé, le digital et la logistique, ou dans l’immobilier avec le coliving et les constructions bas carbone.

2020 a aussi été l’année de la définition de notre positionnement ESG avec une feuille de route des actions à mener jusqu’en 2023.  »